Succession Rey

Nature du bien : Bâti
Axe d’intervention : Développement touristique
Durée de portage :
Opération : Rétrocédée
Adhérent(s) à l’initiative de cette opération : MARCIEUX

Au printemps 2014, la commune de MARCIEUX demande l’intervention de l’EPFL, pour l’acquisition d’une ancienne ferme traditionnelle, en amont du chef-lieu.

Dans un premier temps, la commune, qui a réceptionné une Déclaration d’Intention d’Aliéner (DIA), souhaite déléguer son droit de préemption à l’EPFL afin que ce dernier puisse l’exercer, pour son compte.

La DIA, ne portant que sur une partie de la propriété (ancien bâtiment d’habitation et granges) et l’acquéreur potentiel s’étant retiré, les discussions s’engagent, alors, avec les vendeurs sur l’acquisition de la totalité de la propriété, comprenant environ 5 000 m² de terrains supplémentaires dont 3 000 m² de terrains constructibles.

En effet, plusieurs porteurs de projets se sont rapprochés de la commune pour développer des activités de tables et chambres d’hôtes dans le bâtiment principal et installer des bureaux, une salle de réunion, un restaurant et le siège d’un bureau d’études dans les hangars agricoles. C’est pourquoi Marcieux souhaite maîtriser les terrains complémentaires, pour intégrer les futures constructions au projet global.

Après plusieurs mois de négociations avec la succession venderesse sur les modalités d’acquisition, un terrain d’entente a été finalisé à l’amiable portant sur la totalité de la propriété. La commune reprend alors contact avec les porteurs de projet initialement intéressés. Après rétrocession auprès de chacun d’eux, les travaux peuvent alors commencer pour la restauration de ces corps de bâtiment.

Les gîtes sont aujourd’hui en activité. L’ancien bâti agricole est en cours de rénovation pour accueillir un restaurant et un bureau d’études.