Zone AU du Longeray

Nature du bien : Non bâti
Axe d’intervention : Logement
Axe d’intervention : 5 684 m²
Durée de portage :
Opération : Réalisée (portage en cours)
Adhérent(s) à l’initiative de cette opération : FRANCIN

La Commune de Francin se situe au Sud de la Cluse de Chambéry, au carrefour de la Vallée du Grésivaudan et de la Combe de Savoie. Commune comprise dans la deuxième couronne de l’agglomération chambérienne, le développement de Francin est aussi favorisé par la proximité de la métropole de Grenoble et de la zone d’activités économique voisine d’Alpespace.

Forte d’une démographie dynamique liée à sa position géographique stratégique, Francin a prévu 3 zones à urbaniser à son PLU (approuvé en 2012). Ces secteurs permettraient à la commune d’atteindre les objectifs démographiques imposés par le SCoT pour les 10 à 15 années à venir.

Une de ces zones bénéficie d’ores et déjà d’un permis d’aménager permettant la réalisation d’une cinquantaine de logements.

La principale difficulté de la commune réside dans la temporalité de l’ouverture à l’urbanisation des deux zones AU restantes.

Par ailleurs, la commune est historiquement propriétaire dans la 2e zone AU et peut donc, par ce biais, maîtriser l’ouverture à l’urbanisation de celle-ci.

La dernière, la zone AU du Longeray, est constituée uniquement de propriétaires privés. La commune désirerait prendre pied dans ce secteur.

Pour anticiper et suivre le développement du Longeray, la commune de FRANCIN se tourne vers l’EPFL afin que celui-ci engage les négociations auprès des propriétaires fonciers, dans le seul but d’acquérir un ou deux comptes de propriétés sur les  9 recensés.

En effet, par cette action, la commune vise deux orientations : imposer un cahier des charges aux futurs aménageurs (notamment en termes de densification), mais aussi échelonner l’urbanisation de son territoire pour permettre une meilleure intégration des populations nouvelles.

Lors de la rencontre avec les propriétaires, il s’est avéré que des engagements avaient déjà été contractualisés avec un constructeur. Au fil des discussions, un premier propriétaire a accepté de vendre immédiatement, sans condition suspensive. D’autres propriétaires ont suivi cette démarche,  entraînant ensuite le retrait de l’aménageur.

Malgré tout, seulement 0.5 ha, appartenant à 2 propriétaires différents, ont finalement été acquis par l’EPFL sur les 3.5 ha de la zone. En effet, l’EPFL a suivi la décision communale qui était de restreindre a minima les acquisitions.

Les terrains achetés sont portés pour une durée de 6 années. L’aménagement de la zone sera au moins différé d’autant. Enfin, la Commune de Francin devient ainsi un acteur incontournable pour les futurs opérateurs privés qui interviendront sur ces zones AU, en particulier celle du Longeray.